The Legend of Zelda

Aller en bas

The Legend of Zelda

Message par Raphouille le 17.02.12 23:08



Mon Dieu que c'est beau, que c'est badass ! Plus belle que la nature, plus intéressante que l'étude des guerres, ce mythe... The Legend of Zelda, en français "La Légende de Zelda".
Quel poids sur mes épaules... rédiger une chronique sur un Zelda, moi, grand fan depuis Ocarina of Time. Pourquoi depuis celui-ci ? Tout simplement parce que je suis né un peu trop tard. Ocarine of Time, c'est des heures passées avec mes deux frères et mon père, on jouait à ce jeu très souvent, beaucoup de souvenirs et de plaisir en y repensant. Ce n'est donc pas avec mes deux mains que je vais rédiger cette chronique, mais bien avec les tripes, le coeur et l'âme, poussé par les merveilles musicales de ce cher Koji Kondo à fond dans les écouteurs.

Mais, chaque chose en son temps, la huitième merveille du Monde ne s'est pas codée en une nuit.
Sortie de la tête de Takashi Tezuka et Shigeru Miyamoto en 1986, The Legend of Zelda (que j'appellerai simplement Zelda, par soucis de fluidité) a vite trouvé son public. Zelda, aussi connue que Mario, a évoluée avec le monde du jeu vidéo. Et oui, les débuts de notre cher Link, héros de Zelda, étaient en isométrie, du pixel-art à l'état pur. Vous l'aurez compris, trente ans auparavant, ce que fait notre partenaire Retro Pixel était à la pointe.


Grâce à la Nintendo 64, Zelda a connu un vent de fraîcheur. C'est bien entendu l'apparition de la 3D isométrique. Grâce à elle, les jeux vidéos étaient bien plus immersifs. De quoi ravir les fans de Zelda. En plus de ça, fini le 8-bit, c'est là que tout le travail de Koji Kondo prend son sens. On dénombrera donc deux opus sur la Nintendo 64, le premier Ocarine of time, le second Majora's Mask. Ce sont sans doute mes deux jeux favoris, et il m'arrive fréquemment d'y rejouer sur émulateur. Si vous n'y avez jamais joué, prenez un émulateur et faites-vous plaisir, c'est bien là l'apogée des Zelda mes amis.


Il y a encore énormément de choses à dire, et ce n'est pas l'envie qui manque. Mais je dois faire une chronique sur Skyward Sword et je m'y tiens ! Cependant, rien ne m'empêche de vous présenter un peu l'univers de Zelda.
Zelda, c'est la princesse du Royaume d'Hyrule. Un Royaume basé sur la Triforce, composée de trois déesses.
Din, déesse du feu et de la force. Elle a créé le sol.
Farore, déesse du vent et du courage. Elle a créé le ciel.
Nayru, déesse de l'eau et de la sagesse. Elle a créé la vie.
Seulement, les forces du mal chercheront à s'emparer de cette Triforce pour dominer Hyrule. C'est généralement Ganondorf qui représente la force et le mal. Pour anéantir le mal, il y a Link. Link, c'est le jeune insouciant qui se retrouve dans une aventure épique. Fort, courageux et rusé, rien ne l'arrête et il finit toujours par sauver Hyrule et la princesse. Ce petit lutin vert ne prononce jamais un mot, et c'est très bien ainsi, ça lui donne un petit côté mystérieux...



THE LEGEND OF ZELDA
Skyward Sword

Certains étaient anxieux, d'autres en bavaient d'avance, mais il est là, sorti le 18 novembre 2011 sur Wii...Zelda Skyward Sword. Beaucoup de changements pour cet opus.

A commencer par l'utilisation du Wii motion plus. Reprenant le principe de Zelda Twilight Princess sorti sur Wii, votre Wiimote devient l'Epée de Légende. Grâce aux Motion Plus, vos gestes seront bien plus précis ce qui a apporté un gameplay différent. En effet, les ennemis devront être tués d'un mouvement précis de la main. Cependant, cela peut s'avérer quelques fois assez chaotique. Malgré le Wii Motion Plus, vos gestes ne seront pas toujours reproduits fidèlement, et il arrivera que Link fasse une attaque oblique à la place d'un coup vertical. Ce qui sera assez gênant, quand vous vous retrouverez face à un Boss de donjon qui ne vous permettra aucune erreur.



Pourquoi avoir commencé par parler du Wii Motion Plus ? Tout simplement parce qu'on vous le demande dès le démarrage du jeu.
Dans cet opus, vous vous réveillez dans une école, l'école de chevalerie de Célesbourg. Célesbourg est une ville volante, au dessus des nuages. Une ville animée avec son marché et ses divers habitants tous aussi intéressants les uns que les autres. Link doit participer à la grande Chevauchée Céleste, qui est la 25e (on notera la référence aux 25 ans de Zelda). Il doit y participer avec son destrier, un Célestrier Vermeil qui serait une espèce rare. C'est un savant mélange entre Pégase le cheval volant et un oiseau géant. Seulement, le célestrier a disparu et vous devrez le retrouver. Je ne m'éterniserai pas dessus, pour ne pas vous en dire trop. De fil en aiguille vous vous retrouverez avec la princesse Zelda qui semble avoir des sentiments pour Link, chose que les fans voulaient entendre depuis des années ! Link remporte donc la course mais un malheur arrive, Zelda disparaît brusquement. C'est donc à Link de remuer ciel et terre pour retrouver et sauver Zelda. Link devra donc une nouvelle fois revêtir la légendaire tenue verte et s'armer d'un bouclier et de la fameuse Epée de Légende. Dans cet opus, il sera aidé par Fay, l'âme de l'épée qui sert la déesse, qui lui donnera de nombreux conseils. Son périple l'amènera à rencontrer beaucoup de gens au caractère bien différents et bien plus émotifs que les épisodes précédents. Link devra donc une nouvelle fois ce battre contre le mal, mais cette fois-ci incarné par Ghirahim, un personnage très mystérieux. Mégalomane et colérique sur les bords avec un look pour le moins spécial, il en étonnera plus d'un.


La première surprise des joueurs a sans doute été l'aspect graphique choisi par les développeurs. C'est aussi coloré que Wind Waker avec la légère touche sombre et mature présente dans Ocarina of Time. Un univers haut en couleurs et féerique, en somme. Cependant, à l'heure actuelle le système graphique de la Wii est insuffisant et fait donc tort à Zelda.
Pour le level-design, c'est un peu plus compliqué. La première partie du jeu le level-design sera basique et peu intéressante. En revanche, il prendra tout son intérêt dans la seconde partie du jeu. On retrouvera bien entendu toujours les fameux donjons, mais avec quelques changements. Les donjons ressemblent bien moins à des couloirs et paraissent plus courts et surtout moins pesants. Bravo Nintendo ! On a un peu plus cette sensation de liberté, qui est accentuée par le fait qu'avant d'entrer dans un donjon, il y a toujours des combats et une tâche à réaliser ce qui nous plonge progressivement dans le feu de l'action. Toujours les coffres, l'Objet du donjon, la carte et la boussole qui ne font qu'un dans cet opus, et la clef du Boss qui ne rentrera pas dans la serrure si facilement. Il faudra en effet trouver le bon sens pour l'imbriquer.


Pour ce qui est des nouveautés du gameplay, il y a en premier lieu le contrôle de l'épée que j'ai déjà développé. Ensuite vient le bouclier, celui-ci n'est pas indestructible dans ce jeu et est dirigé à l'aide d'un coup de Nunchunk, il sert à déstabiliser les ennemis et à parer leurs attaques.
On notera l'apparition d'une jauge d'endurance. Et oui, Link devient aussi agile qu'un singe. Il peut maintenant réellement sprinter, courir sur les murs, se déplacer sur les rebords, moyennant un coup en endurance, qui se récupère avec le temps ou en marchant sur une orbe d'endurance.
Link peut maintenant nager sous l'eau, au lieu de marcher sous l'eau ou de nager à la surface. Il aura donc une jauge d'oxygène qui se recharge en nageant sur des bulles ou en remontant à la surface. Tiens donc, ça me rappelle un certain Mario 64...
Dans Ocarina of Time Link se déplaçait sur Epona, dans Wind Waker sur son navire, dans celui-ci vous serez très souvent amené à vous déplacer sur le dos de votre célestrier et vous en prendrez le contrôle. Le contrôle se fait à l'aide de la Wiimote, ce qui n'est pas toujours confortable et précis.


Chaque habitué de Zelda sait que les objets sont très importants dans ce jeu. Et ça tombe très bien ! Nous avons été gâtés cette fois-ci ! En effet, les objets "s'upgradent", c'est à dire qu'on peut les améliorer chez le forgeron de Célesbourg. On doit donc donner des ressources ramassées soit par le biais du filet, soit en combattant un ennemi, ou encore en le ramassant, puis le forgeron améliorera l'objet. Un plus gros filet, un meilleur bouclier, de quoi ajouter des défis supplémentaires. Il sera toujours possible d'acheter des objets spéciaux et des potions chez des marchands, contre une certaine somme de rubis, qui, je le rappelle, est la monnaie principale du jeu. Comme dans les précédents opus, on peut ramasser des fragments de coeur pour former de nouveaux réceptacles et améliorer sa résistance avant de mourir.


Ma synthèse personnelle sur le jeu


Ce Zelda est un réel petit bijou, probablement le dernier bon jeu sur Wii.
Imaginez un peu la joie que c'est à chaque redécouverte d'un épisode de Zelda. C'est comme un matin de noël, en mieux. Beaucoup de changements positifs, un gameplay riche, une trame intéressante. On remarquera cependant une transformation chez notre Link, il a toujours été gaucher et d'un coup, se retrouve droitier. Soucis de cohérence avec la majorité de joueurs droitiers sans doute. Je regrette cependant une chose, Koji Kondo n'est plus de la partie. La bande son a été composée par Mahito Yokota qui a composé la bande son de Mario Galaxy 1 et 2. Ce qui aidera certains joueurs à comprendre cette ressemblance auditive.

Zelda Skyward Sword est un jeu à avoir, je le recommande à tous les joueurs intéressés. J'espère sincèrement que cette chronique faite par le fan que je suis vous aura aidé à y voir plus clair, et j'espère surtout qu'elle est à la hauteur ! N'hésitez pas à me donner votre avis si vous avez eu le courage de tout lire !

__________________________________________________
N'oubliez pas de partager l'adresse du forum ;) - Raphouille
avatar
Raphouille
Administrateur
Administrateur

Messages : 1386
Date d'inscription : 22/11/2010
Age : 23
Localisation : Meurthe-et-Moselle (54), Lorraine

Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-pigeon.net/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum